Voitures Actu

VOLKSWAGEN marque la fin des voitures thermiques

La marque allemande VOLKSWAGEN cessera de produire les voitures thermiques d’ici à 2033 et 2035. Elle passera à la production des modèles 100 % électriques dans le but réduire ses émissions de CO2. Elle s’inscrit dans le contexte de la loi Mobilités de 2019 qui prévoit mettre fin à la fabrication des véhicules thermiques pour 2040.

Une nouvelle ère s’ouvre pour VOLKSWAGEN

VOLKSWAGEN souhaite ouvrir une nouvelle page de son histoire avec des voitures écologiques. Pour cela, elle annonce mettre un terme à la fabrication des voitures à moteur à combustion en Europe d’ici à 2035. Avant l’annonce de la Commission européenne le 14 juillet, le directeur des ventes de VW Klaus Zellmer a indiqué dans une interview au quotidien bavarois « Münchner Merkur » : « En Europe, nous quitterons le marché des véhicules à moteur thermique entre 2033 et 2035 ».

En effet, la réglementation CAFE sanctionne tous les constructeurs qui dépassent le seuil d’émissions polluantes fixé par la commission. On se souvient que la marque allemande avait écopé d’une amende de 140 millions d’euros pour un excès d’un demi-gramme par rapport à l’objectif initial.

De fait, le groupe VOLKSWAGEN met tout en œuvre pour électrifier ses différentes marques. En revanche, il continue d’améliorer les moteurs thermiques qui sont encore d’actualité. Dans ce sens, le patron de la marque Ralf Brandstätter précise : « Nous en avons encore besoin pendant un certain temps, et ils doivent être aussi efficaces que possible. Durant la prochaine décennie, ces voitures doivent encore rapporter de l’argent pour financer l’ensemble de la transformation ».

Le projet de transition écologique de VOLKSWAGEN

Dans le même quotidien bavarois, Klaus Zellmer présente le projet de la marque pour sa transition écologique. Le groupe VOLKSWAGEN prévoit aussi l’arrêt de la production des véhicules thermiques pour les États-Unis et la Chine après 2035. Quant aux pays d’Afrique, la mise en place des voitures électriques prendra un peu plus de temps à cause du manque d’infrastructures et conditions-cadres politiques. Le groupe allemand prévoit investir environ 46 milliards d’euros en cinq ans pour donner vie à son projet. À noter que toutes marques du groupe sont concernées par cette décision.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email