Est-il intéressant de ramener du carburant d’Andorre ?

Les tarifs de l’essence et du gazole ont fortement augmenté partout en Europe depuis le début du conflit entre la Russie, premier exportateur mondial, et l’Ukraine. Mais, en Andorre, les prix sont encore bien plus avantageux qu’en France, c’est pourquoi de nombreux automobilistes, habitant à proximité, décident de s’y rendre pour faire le plein. Est-il intéressant de ramener du carburant d’Andorre ? Et quelles sont les réglementations en vigueur concernant le nombre de litres que l’on peut transporter ? Nos réponses dans cet article.

La situation en Andorre

Bien que le tarif du carburant ait fortement augmenté ces derniers temps en principauté d’Andorre, le prix du litre reste bien en dessous de celui que l’on connait actuellement en France. Le gasoil est en ce moment affiché à 1,67 € / litre, c’est pour cela que de nombreuses personnes, et notamment les habitants d’Occitanie, se rendent à la frontière espagnole afin de s’approvisionner en carburant. Si cela reste avantageux, peut-on faire réellement « le plein » ou existe-t-il une certaine quantité à ne pas dépasser ? 

Que dit la réglementation ? 

Beaucoup de Français se rendent en Andorre avec un ou plusieurs bidons afin de s’approvisionner en carburant et la question commence à faire polémique sur les groupes de discussions sur les réseaux sociaux.  Voici le type de commentaire que l’on peut trouver sur les forums : « Nous descendons du Pas de la Case et la douane nous a arrêtés… On avait du gasoil, un bidon homologué de 20 litres et le douanier nous a dit que c’était que 10 litres par véhicule (il nous a laissés passer)… Pouvez-vous me confirmer, car pour moi, c’est 20 litres par véhicule et non 10 litres ? ».

Plutôt que de se fier à des réponses floues, nous allons vous dévoiler la réglementation existante sur le sujet. Bien sûr, la loi ne s’applique pas spécifiquement à l’Andorre. Voici ce que dit la douane : « Il convient d’appliquer la réglementation « pays tiers » prévue dans l’Arrêté du 18 juin 2009 relatif au régime d’exonération de taxe sur la valeur ajoutée afférent à certaines importations définitives de biens (JORF du 24 juin 2009), qui limite à la contenance du réservoir + 10 litres (« 10° bis : Le carburant contenu dans les réservoirs normaux des moyens de transport à moteur et une quantité de carburant n’excédant pas 10 litres contenue dans un réservoir portatif  ») ».

Enfin, pour raison de sécurité, le bidon qui contiendra le précieux liquide devra être homologué pour ce faire : (étanche et propre afin de ne pas prendre de risque).  

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email