La stratégie utilisée pour punir les propriétaires de voitures de luxe

Pour punir les propriétaires qui ont fait entrer illégalement leur voiture en Philippine, les douaniers ont décidé de détruire ces véhicules. Il s’agit des automobiles de rêves tels qu’une McLaren 620 R de 300 000 €, une Porsche 911 Carrera S et une Bentley Continental Flying Spur. Focus.

Destruction des voitures de luxe

Situées au sud-est de la Chine, les Philippines ont une manière bien particulière pour punir les personnes qui contournent leur système juridique. Leurs services fiscaux ont loué des pelleteuses pour mettre en pièces des automobiles de luxe. Le motif, les propriétaires de ces véhicules les ont importés illégalement sous de faux noms.

En effet, les taxes douanières reviennent très chères aux propriétaires de voitures de luxe. La solution qu’ils ont trouvée, c’est de contourner le système en nommant autrement ces véhicules. Malheureusement, les autorités ont découvert leurs magouilles. Elles ont utilisé la main forte pour les châtier.

Le bureau des douanes des Philippines a publié sur son site officiel et sur différents réseaux sociaux les faits. Ses agents ont intercepté un importateur qui voulait tromper leur vigilance en donnant de fausses appellations à des modèles de luxe. Par exemple, il a donné Porsche Cayman à une sublime McLaren 620 R.

Le bureau informe le public qu’il s’agit de 21 véhicules qui ont été arrêtés. Pour décourager cet acte, il a décidé de détruire à coup de pelleteuse ces voitures.

De lourdes pertes pour l’importateur

Beaucoup d’observateurs se sont demandé si les autorités douanières ont adopté la bonne méthode. Il est vrai que cette opération reste un acte symbolique qui découragera d’autres fraudeurs. Mais, est-ce qu’il n’aurait pas été mieux de saisir ces voitures et les revendre simplement ?

Précisons que ce n’est pas la première fois que le gouvernement agit ainsi. On se rappelle que depuis 2008, le gouvernement du président philippin Rodrigo Roa Duerte met en place des mesures drastiques pour décourager les corrupteurs. Le nombre d’automobiles déjà broyé est estimé à plus de 100.

La dernière opération aurait pu revenir à plus d’un million d’euros à l’État s’il avait revendu ces véhicules. On y retrouve des voitures de luxe comme une McLaren 620R, une Bentley Continental GT, une Lotus, une Mercedes SLK et une Porsche 911 C2S.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email