Qu’est-ce que la nouvelle réglementation casques de moto ?

La norme européenne 22.06 sera en vigueur à compter de ce 1er juillet. Elle induit un changement de matériel pour les motards, car les nouveaux casques seront plus sécuritaires. Si la plupart des personnes circulant sur un deux-roues accueillent bien la nouvelle, une grande partie d’entre eux est inquiète quant aux tarifs qui seront appliqués sur ces nouveaux casques. Qu’est-ce que la nouvelle réglementation casques de moto ? Découvrons-le dans cet article.

Que va engendrer cette nouvelle réglementation ?

Au sein de la Fédération française des motards en colère, la nouvelle réglementation est plutôt bien accueillie, comme le soulignent plusieurs membres : « C’est une évolution qui va dans le bon sens pour une meilleure sécurité des motards », « Le casque m’a déjà sauvé la vie, s’il y a bien un élément où l’on doit se réjouir du renforcement des normes, c’est le casque. », « C’est rassurant de savoir que la visière résistera au choc d’un projectile à plus de 200 km/h. Cela obligera les marques low cost à revoir leurs standards. » 

Cependant, l’achat d’un nouveau casque est un budget conséquent que certains redoutent. Heureusement pour ces usagers, les casques faisant encore partie de la norme 22.05 pourront continuer à être utilisés, ils ne seront simplement plus proposés à la vente dès le 1er janvier 2024. Mais, les motards craignent toutefois que le tarif de l’homologation augmente et soit répercutée sur le prix du casque.

Voici les réactions de certains conducteurs : « Ce sont encore des dépenses supplémentaires pour une passion qui coûte déjà de plus en plus cher. », « Bien évidemment, le prix augmentera, ce qui est un non-sens pour moi. L’équipement du motard devrait être à un prix raisonnable pour que chacun puisse se protéger. Quand on voit le prix des airbags individuels… ». Nous savons également que les deux-roues devront, à partir du 1er octobre 2022, s’acquitter d’un contrôle technique, ce qui gonfle encore la facture et entraîne un sentiment d’impuissance chez certains motards : « Le monde de la moto peut s’avérer cher et difficile d’accès pour de nombreuses personnes. Cela risque d’en freiner plus d’un. »

La sécurité n’a pas de prix ?

Bien entendu, les motards sont particulièrement soucieux de leur sécurité, lorsque l’on sait que la mortalité a du mal à baisser chez cette frange d’usagers de la route. Pour autant, il n’est pas question de voir les tarifs augmenter sans cesse sans penser à des solutions. Certains motards proposent alors des pistes de réflexion :

« L’évolution des prix pourrait être indolore en supprimant la TVA sur les équipements de sécurité », « Plus on a d’équipement, moins on paie d’assurance, par exemple… »

« Je pense que la sécurité n’a pas de prix, mais ne serait-il pas plus judicieux de rendre obligatoire pantalon et blouson ? En 2022, on doit rouler avec casque et gants, mais en short, débardeur et tongs… », « Que l’État commence par s’occuper des routes. Les doubles glissières doivent être aussi déployées partout pour notre sécurité. »

Il ne reste plus qu’à patienter en espérant que des solutions soient trouvées pour allier passion de la moto, budget et sécurité routière.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email