La Bugatti Veyron doit son nom à un pilote lozérien

Le saviez-vous ? La Bugatti Veyron doit son nom à un pilote lozérien nommé Pierre Veyron et né le 1er octobre 1903 à Berc. Ce monsieur a été le tout premier pilote de la marque Bugatti. La Veyron 16.4, connue pour être à l’époque le véhicule le plus rapide du monde, a quant à elle été commercialisée entre 2005 et 2015. Découvrez l’histoire de cette auto mythique.

Pierre Veyron, un pilote d'exception

Pierre Veyron s’orientait à la base vers une carrière dans l’ingénierie quant un contact a changé sa vie. Son ami Albert Divo, alors pilote automobile, l’encourage à se lancer également dans cette discipline. André Vagniez, industriel à succès, s’engage alors à l’épauler financièrement afin qu’il réalise son rêve. Il lui achète alors une Bugatti 37 A en 1930.

Et le nouveau pilote s’avère très prometteur : il gagne la même année le Grand Prix de Genève. Puis entre chez Bugatti en 1932, l’écurie est alors dirigée par Jean, le fils d’Ettore Bugatti. Pierre Veyron poursuit alors ses études tout en pratiquant sa passion. Il s’illustrera notamment lors des 24 heures du Mans au volant de sa Bugatti 57C en 1939.

Pour allier sa formation à son amour du sport automobile, il devient pilote et ingénieur, ce qui lui permet d’optimiser les voitures de course.

Il décède le 2 novembre 1970, mais laissera à jamais son empreinte chez Bugatti. Le constructeur lui rend alors hommage avec la sortie d’un modèle éponyme, la Veyron 16.4. Elle suscite le désir dès sa sortie avec une vitesse de pointe de 408,45 km/h ! Il fallait cependant débourser près de 2 millions d’euros pour se l’offrir.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email