Le marché de l’automobile français peine en novembre

Le marché de l’automobile français a encore connu une baisse en novembre pour le sixième mois consécutif. Les constructeurs tels que Renault et Stellantis ont vu leurs parts de marché plombé. Le secteur enregistre une chute de 3,2 % en novembre 2021, du jamais vu pour un mois de novembre.

Des chiffres alarmants

Selon la Plateforme automobile (PFA), la chute du marché auto français est due à la pénurie de semi-conducteurs. Selon ses chiffres, les constructeurs français ont immatriculé en novembre 2021, 121 995 voitures, contre 126 047 l’année dernière, soit une chute de 3,21 % en un an. Avant la crise de Covid-19, le marché a enregistré en novembre 2019, 172 731 voitures.

François Roudier, membre de la PFA souligne à propos « On n’a jamais connu un mois de novembre comme ça ». Pourtant, les premiers mois de l’année 2021 étaient meilleurs que ceux de 2020, touchés par la pandémie de Covid-19. La chute a commencé depuis le sixième mois de l’année.

Renault et Stellantis en peine

Le marché français a connu une légère hausse de 2,53 % sur les onze premiers mois de 2021, avec 1,5 million de voitures vendues, soit une baisse de 25 % par rapport à 2019. Le constructeur Stellantis a vendu 510 640 voitures, soit une baisse de 30,50 % par rapport à ce qu’il a vendu en 2019 sur la même période. De fait, sa part du marché chute à 34 %, avec les mauvaises ventes pour ses marques Fiat et Opel.

Son concurrent direct Renault ne fait pas mieux en cette année. Il a connu une baisse de 28,21 % malgré le bon score pour sa marque Dacia. Sa part du marché est en légère baisse à 23,7 %. D’autre part, Volkswagen affiche des ventes acceptables avec une part de marché en légère hausse à 13,46 %.

Parmi tous les constructeurs, seul Hyundai-Kia a vu ses ventes en hausse depuis 2019, avec 81 441 voitures vendues et une part de marché à 5,43 %. Toyota et BMW s’en sortent aussi bien avec respectivement des parts de marché à 6,20 % et 4,25 %.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email