Les 24 heures du Mans, une course automobile mythique

On dénombrait plus de 250 000 amateurs se pressant chaque année dans la Sarthe pour assister aux 24 heures du Mans, la mythique course automobile annonçant la saison estivale. Si la crise mondiale liée à la COVID-19 a quelque peu changé la donne, le public est à nouveau admis dans les tribunes depuis cette année 2021. Mais, pourquoi cette course automobile est-elle renommée pour être la plus fameuse des courses d’endurance auto mondiale ? Nos réponses dans cet article.

Une célébrité mondiale

Les 24 heures du Mans ont vu le jour en 1923 dans la Sarthe et la course a très vite élargi son champ d’attraction. En effet, les Américains, Européens et Japonais apprécient rapidement cet évènement. Les constructeurs automobiles se lancent dans le challenge de décrocher une victoire sur cette piste difficile, mais légendaire.

En 1923, on comptait 17.262 km de piste contre 13.629 de nos jours. De plus, la laborieuse ligne droite des Hunaudières est aujourd’hui scindée en deux parties. La renommée des 24 heures du Mans est intacte malgré ces changements, en particulier en Angleterre et aux États-Unis. Preuve en est, le film Le Mans 66 sorti récemment et mettant en scène de grands acteurs tels que Matt Damon et Christian Bale.

La diversité des 24 heures du Mans

C’est l’une des particularités qui renforcent l’attrait du public et des participants pour les 24 heures du Mans. Il est possible de voir plusieurs catégories en simultané sur la piste. En 2021, on assiste au mélange des hypercars et prototypes avec les versions améliorées des véhicules homologués tels que Ferrari 488, Porsche 911 ou Chevrolet Corvette.

Des émotions fortes à chaque édition

La course automobile des 24 heures du Mans est bien connue pour ses drames, mais aussi ses belles histoires. C’est l’une des raisons pour laquelle le public l’aime tant. Le décès du pilote français Pierre Levegh, entraînant la mort de 82 spectateurs, laisse un goût amer en 1955.

Mais, le concours a également mis en avant de belles histoires telles que la participation de Frédéric Sauzet. Amputé des 4 membres, il terminera la course à la 36ᵉ place. Une belle performance qui ravira le public. Enfin, en 2020, c’est la participation de deux équipes 100 % féminines qui renforcera la renommée et le caractère unique de la course d’endurance des 24 heures du Mans.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email