Les véhicules hybrides rechargeables dans l’œil du cyclone de l’UE

Déjà secoué par plusieurs scandales comme le Dieselgate, le secteur de l’automobile fait face à une nouvelle sale affaire. Les tests effectués par les constructeurs de voitures sur les véhicules hybrides rechargeables vendus seraient biaisés. Focus.

Des études qui accablent les véhicules hybrides rechargeables

En septembre 2020, l’institut de recherche allemand Fraunhofer et l’International Council of Clean Transportation ont mené des études sur les véhicules hybrides rechargeables. Il en ressort que ces types de voitures consomment deux à quatre fois plus que ce que les tests veulent bien faire croire.

Autrement dit, les tests effectués par les constructeurs mêmes sur les véhicules hybrides rechargeables qu’ils commercialisent seraient biaisés. Le scandale est tel que le canton suisse du Valais a décidé de supprimer les subventions accordées pour ces voitures.

En France, la prime à la conversion et le bonus écologique sont maintenus au même taux jusqu’au 30 juin 2022. À l’échéance de cette date, ces avantages pourraient faire l’objet d’une révision ou carrément être supprimés comme dans le canton suisse du Valais.

De son côté, l’Union européenne souhaite désormais renforcer les contrôles d’émission opérés sur cette catégorie de voiture.

Les mesures prises par l’UE

Pour faire face à ce nouveau scandale dans le secteur de l’automobile, l’UE songerait à faire évoluer le WLTP. Il s’agit de la procédure d’essai mondiale harmonisée pour véhicules légers jugée trop indulgente envers les véhicules hybrides rechargeables.

Mais, la mise en application de cette évolution ne devrait être effective qu’en 2025. Car le processus demande du temps. Ce qui est certain pour l’heure, c’est que les constructeurs automobiles vont laisser des plumes dans cette affaire.

Si les mesures prises par l’UE venaient à être effectives, les constructeurs automobiles devraient s’arranger pour atteindre les objectifs d’émissions de CO2 fixés par l’UE. Ne pas y parvenir pourrait leur coûter cher. Rappelons que certains parmi eux ont vendu presque autant de voitures hybrides rechargeables que d’électriques à 100 % l’année dernière.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email