Quel est le sort du diesel à l’ère des voitures électriques ?

Les chiffrent montrent à quel point les voitures diesel neuves continuent de perdre du terrain, surtout en France. Le Cabinet AAA Data, spécialiste des données automobiles explique que près de 77 % des entreprises investissaient dans les véhicules diesel en 2017, contre 41 % au premier trimestre 2021. De même, seuls 42 % des voitures immatriculées utilisent de l’essence. Voici plus de détails sur le sujet.

Les alternatives du diesel

Le diesel occupe la première place en matière d’énergie des flottes. Cependant, son marché connait une chute sans précédent au profit des voitures dites moins polluantes. Il s’agit des modèles hybrides, hybrides rechargeables, microhybride et 100 % électriques.

Depuis les trois premiers mois de 2021, les volumes du diesel ont chuté de 3 %, ce qui montre que les ventes des véhicules diesel baissent chaque année.

Les causes de ce désamour pour ce type de voiture sont multiples. La première raison concerne l’interdiction de l’utilisation des véhicules à moteur diesel immatriculés avant 2006 dans la ville de Paris. De même, à partir de 2024, aucune voiture diesel ne sera autorisée à rouler dans la capitale et certaines villes de province. Les utilisateurs seront donc obligés de se tourner vers des modèles hybrides ou électriques.  

De plus, la réglementation française encourage sa population à acheter des voitures dites « propres et électrifiées » en leur accordant des bonus écologiques.

Les beaux jours du gazole se trouvent dans le marché de l’occasion

Sur le plan européen, un décret est sorti au début de l’été 2021 pour interdire la commercialisation des voitures thermiques neuves à partir de 2035. Si le marché du neuf connait un désintérêt pour le gazole, le marché de l’occasion quant à lui, lui trouve une seconde vie. On pourrait lui attribuer encore 15 à 20 ans de sursis avant de l’enterrer définitivement.

D’ailleurs, certaines personnes hostiles à la technologie électrifiée organisent déjà implicitement une résistance. Elles la trouvent trop chère et moins résistante. Elles préfèrent donc utiliser des voitures diesel.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email