Le propriétaire d’une Bugatti Chiron flashé à 417km/h

Ce n’est pas parce que l’on possède une voiture particulièrement puissante qu’il est autorisé de la pousser à son maximum. Un automobiliste en a fait récemment l’expérience en Allemagne : ce propriétaire de Bugatti Chiron a été flashé à 417 km/h ! Voici comment a réagi le ministère allemand des Transports suite à la vidéo publié par cet amateur de bolides et de vitesse.

Les déclarations du ministère allemand des Transports

Suite à ce délit routier, le ministère allemand des Transports a déclaré qu’il « rejète tout comportement dans la circulation routière qui conduit ou peut mettre en danger les usagers de la route ». Puis, il a ajouté que « Tous les usagers de la route doivent respecter les règles du règlement sur la circulation routière » et que « Ce n’est pas parce que des sections de la route n’ont pas de limite de vitesse affichée que vous pouvez aller aussi vite que vous le souhaitez ». L’automobiliste qui a atteint la vitesse de 417 km/h a rétorqué en se justifiant par le fait qu’il ait choisi une portion d’autoroute linéaire sur une longue distance, à trois larges voies et avec une bonne visibilité. Alors, que risque-t-il réellement ?

Que dit la loi ? 

La loi réprimande strictement toute conduite à risque sur route et autoroute. Voici l’énoncé de la clause du Code de la route allemand : « Toute personne participant à la circulation doit se comporter de manière à ce qu’aucune autre personne ne soit lésée, en danger, obstruée ou incommodée plus qu’il n’est inévitable dans les circonstances ». Mais, en Allemagne, certains tronçons d’autoroute ne comportent pas encore de limitation de vitesse. On peut alors penser que l’avocat du conducteur de la Bugatti Chiron jouera sur ce point pour tenter de minimiser la sanction de son client.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email