Renault 5 : la voiture indémodable en Iran

La Renault 5 originelle a connu une longévité exceptionnelle en Iran. Elle est restée sur le marché de 1975 à 2008. Pourtant en France, elle fut cataloguée de 1972 à 1984. Voici un bref parcours de cette citadine iconique.

Production de la Renault 5 en Iran

La production de la Renault 5 a commencé en 1975 en Iran. Elle était produite par la Société Anonyme Iranienne de Production Automobile (Saipa) jusqu’en 1994. La voiture portait le nom de Saipa 5. Elle connaitra beaucoup d’amélioration au fil des années afin de s’adapter à son temps.

La fabrication de la Renault 5 passera aux mains de la société Pars Khodro. C’est cette dernière qui la rendra plus moderne et la produira jusqu’en 2008. Cependant, elle conserva sa carrosserie.

Évolution de la Renault 5

Imaginez une voiture qui combine la caisse de la Renault 5 avec la base technique de la Kia Pride. C’est ce qu’a réussi à faire le constructeur local. En effet, la voiture coréenne dispose des voies plus larges que la voiture française. En plus de la carrosserie de la R5 et du châssis de Kia Pride, il a ajouté de simples élargisseurs en plastique.

Le nouveau modèle créé aura aussi des boucliers en plastiques très larges. Les designers ont préféré aux grilles noires en plastique de la R5 des éléments lisses semblables à ceux de la Renault Supercinq. Pour finir, ils ont ajouté un béquet au sommet du hayon.

La dernière version de la R5

La Renault 5 connaitra une évolution sous le constructeur local. En 2005 par exemple, elle devient la Pars Khodro PK puis en 2006 la New PK. Plusieurs modifications lui seront apportées à cet effet. Elle aura de nouveaux feux et fonctionnera avec des moteurs Mazda à injection. Ces derniers sont installés sous le capot. Par contre, les stylistes lui ôtent les éléments noirs en dessus des feux.

L’année 2008 marque la fin de la Renault 5 en Iran. Elle sera remplacée progressivement par la Peugeot 206 produite de 2001 à 2018 dans le pays.

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email