La résolution de l’Opep + pour faire baisser le prix des carburants

La France est sévèrement impactée par la hausse du tarif de l’essence et du diesel depuis maintenant plusieurs semaines. Face à cette crise inédite, les Français tentent tant bien que mal de maintenir le cap, mais leur pouvoir d’achat s’en trouve sensiblement réduit. Pour lutter contre ce fléau, découvrez la résolution de l’Opep + pour faire baisser le prix des carburants.

Doubler la production de pétrole

Le 2 juin dernier, l’Opep + (organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs partenaires) a pris la décision de doubler la production de pétrole dès le mois de juillet 2022. Grâce à cette décision prise conjointement par toutes les entreprises exportatrices de pétrole, le prix des carburants a-t-il une chance d’être revu à la baisse ? 

L’organisation estime que si les carburants deviennent moins rares, leur tarif devrait commencer à chuter. Étant donné que les produits pétroliers en provenance de Russie sont boycottés depuis la déclaration de guerre et que ce pays est le plus important exportateur de pétrole mondial, la pénurie est grande !

Il faudrait alors parvenir à produire 648 000 barils supplémentaires par jour pour redresser la barre.

Alors, cette décision peut-elle permettre de se sortir de cette situation difficile ? C’est ce que nous espérons tous après l’échec de diverses tentatives mises en place par le gouvernement pour tenter de contrôler l’inflation. A priori oui, car le seul risque serait l’augmentation de 1% des cours bruts du pétrole. La répartition par pays serait alors de 216 000 barils mensuels afin de pouvoir se passer de la contribution russe.

L’Opep+ veut rompre l’alliance avec la Russie

L’organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs partenaires compte la Russie comme l’un de ses plus anciens membres. Cependant, le comportement controversé du président Poutine et sa récente déclaration de guerre à l’Ukraine amène de nombreux pays à s’en désolidariser.

Afin de ne pas en subir les conséquences, l‘Opep + pense de plus en plus à rompre cette alliance et à trouver des solutions pour combler la perte qui en découle (la Russie est le premier exportateur de carburants de par le monde). 

Voitures d’occasion, Actualités automobiles, Vous aimerez lire aussi …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email